top of page

Press

SIROCCO ET LE ROYAUME DES COURANTS D'AIR

"And it’s in the character of Selma – the beauty of her voice and of her empathy – that the film finds its soul. The score, by Pablo Pico is gorgeous throughout, lush, sweeping and richly orchestrated. But when Selma sings – French-Cameroonian jazz vocalist Célia Kameni provides her voice – it is spine-tingling. A velvety purr that gradually builds, soaring and pure, it’s a voice that legitimately could have come from another world."

Wendy Ide

SIROCCO ET LE ROYAUME DES COURANTS D'AIR

"The clearest indication of Chieux’s intended tone is the film’s score, composed by Pablo Pico: delicate piano and light winds (naturally) that bloom into something truly ethereal when local pop star Selma, a star-crossed love interest of sorts for Sirocco, reveals her voice — a sequence where the film’s unique look and sound fuse together brilliantly. Selma’s otherworldly performance (delivered by Célia Kameni) adds so much […] “Sirocco” practically begs to be a musical."

Peter Debruge

SIROCCO ET LE ROYAUME DES COURANTS D'AIR

"On se laisse porter par les musiques sublimes de Pablo Pico"

François Léger

SIROCCO ET LE ROYAUME DES COURANTS D'AIR

"animation élégante et apaisée, musique superbe et rapport fusionnel avec la nature."

Stéphane Dreyfus

SIROCCO ET LE ROYAUME DES COURANTS D'AIR

"Lorsque sonnent les premières notes de la sublime partition musicale signée Pablo Pico, il devient impossible de détacher son regard de cet écran qui prend vie devant nous, respirant une énergie incroyable. Il fallait à un film où l’air est roi une musique digne de ce nom. Et les orchestrations vibrantes et majestueuses du compositeur, alliées à la voix de la chanteuse et musicienne Célia Kameni, dépassent ces attentes pour donner à Sirocco et le royaume des courants d’air une dimension épique digne des plus grands films d’animation du siècle passé. Des mélodies qui, à n’en pas douter, vous accompagneront longtemps après votre sortie de salle, vous attirant irrémédiablement à nouveau vers les terres de Sirocco pour une splendide valse avec les vents."

Kevin Giraud

DENEUVE, LA REINE CATHERINE

"Pablo Pico wrote a varied, rich score reflective of a wide range of nuances and openly expressive emotions, using an functional array of orchestral and (jazzy) solo musical instruments." 

Joep de Bruijn

LA FABRIQUE DU SOIN

"Sur les notes allègres d’une flûte secondée d’une clarinette, bientôt rejointes par un accordéon, le décor est planté, et le ton donné. D’emblée, il y a ce petit quelque chose qui nous dit que ce film là ne sera pas comme les autres."

Juliette Warlop

VIBRATO, L'ÉCOUTE DES VICTIMES DU BATACLAN

"aucune image et aucun son issus de cette funeste soirée ne sont donnés à voir ou à entendre. À la place, ils mettent en scène des corps dansants en clair obscur [...], des bruits et des musiques à la dimension percussive finement suggestive (BO signée Pablo Pico)"

Sébastien Porte

HEMINGWAY, QUATRE MARIAGES ET UN ENTERREMENT

"le commentaire dit par Anaïs Demoustier et la musique originale de Pablo Pico contribuent au plaisir procuré par le récit d'une vie certes tragique, mais bouillonnante"

François Ekchajzer

MARONA'S FANTASTIC TALE

"La musique originale composée par Pablo Pico est un remède à l’abattement. Rien que ça..."

Romain Bourceau

MARONA'S FANTASTIC TALE

"Anca Damian compose une mélodie du bonheur à hauteur de chien. [...]

se déployant selon les instruments mis en œuvre par les trois artistes qui les ont orchestrés : l’auteur de bande dessinée belge Brecht Evens, chargé du visuel et de la création des personnages ; la Norvégienne Gina Thorstensen et l’Italienne Sarah Mazzetti, responsables des décors ; le compositeur français Pablo Pico. Leurs univers singuliers nourrissent le film [...]. Mélodie d’un bonheur qu’il faut saisir dans l’instant, conte de fées moderne sur l’amour qu’il faut chérir"

Véronique Cauhapé

MARONA'S FANTASTIC TALE

“Marona’s Fantastic Tale” takes place almost entirely in such a dreamy musical space, defying linear perspective (the basis of most Western illustration) in favor of something far more freeform and playful. The film interrupts its own narrative at times to send Marona plunging into the pages of library books, or blasting her into outer-space orbit, swept along by Pablo Pico’s gently supportive score."

Peter Debruge

MARONA'S FANTASTIC TALE

"The closing song ’Happiness’ from Isabel Sorling and Pablo Pico effectively captures the delicate charm and poignancy of the film"

Allan Hunter

MARONA'S FANTASTIC TALE

"Pablo Pico’s beautiful, largely understated score is likewise versatile: It can feel intimate or can convey wonder."

Michael Ordoña

MARONA'S FANTASTIC TALE

"Un fil universel que la réalisatrice tisse avec art dans une luxuriance graphique très inspirée et de toute beauté [...] très bien emballée par la musique du Français Pablo Pico."

Fabien Lemercier

MARONA'S FANTASTIC TALE

"Mariant dessin animé, images de synthèse et papier découpé avec une fantaisie rafraîchissante, le film, bercé par la musique sublime de Pablo Pico, est tout à la fois une explosion de couleurs acidulées et un camaïeu de tonalités sombres"

Stéphane Dreyfus

MARONA'S FANTASTIC TALE

"a fascinating mixture of animated styles to bring to the screen the perceptions of the titular heroine, carried by a wonderfully evocative and emotional score by Pablo Pico"

Marc van de Klashorst

MARONA'S FANTASTIC TALE

"a playful score by Pablo Pico accompanies what is a touching chronicle of a dog"

Jordan Mintzer

ADAMA

"un alliage étonnant de culture picturale africaine et de modernité stylistique, auquel colle une bande originale envoûtante. Au final, on sort du film bouleversé, après avoir assisté à un spectacle d'une beauté époustouflante."

DRIPPED

"Pablo Pico, le compositeur soigne particulièrement ses morceaux de jazz, basculant allègrement du piano aux cordes, en passant par le saxophone. En l’absence de dialogue ou de narrateur, sa musique accompagne à souhait l’intrigue du film. Résultat : « Dripped » se voit autant qu’il s’écoute. Avec délectation.

[...] « Dripped » va plus loin, il contourne d’une façon drôle et livre la vérité historique, laissant l’imaginaire de Verrier et la patte de Pico s’étaler et s’éclater à souhait. Le son retrouve sa maîtresse, l’image, les sentiments imprègnent les toiles, la couleur vagabonde entre les fresques, les pots renversés, les ruelles et les galeries de musées."

Katia Bayer

bottom of page